Luc Vandeine
peintures


Structures, villes en explosion, paysages d'érosion post-industrielle... La peinture de Luc Vandeine est traversée par la question du mouvement, de la vie et de la mort. Peintre depuis son jeune âge, son travail est passé par plusieurs phases, entre recherches sur le mouvement et vision fantasmagorique d'un futur possible. La peinture est son médium de prédilection, loin de notre monde technique, peinture chargé d'histoire, mais toujours nouvelle.

Sa recherche l’amène à peindre de grands espaces désertiques où subsiste le souvenir de quelques civilisations.
Son travail se situe dans une recherche d’équilibre ou la peinture tend à n’être ni légère, ni désespérante; ou le noir appelle la lumière. Un contraste d’ombre et de soleil.
Il s’attache aussi à peindre une certaine solitude — un scaphandrier dans sa coque, un conducteur de train ou un pilote de zeppelin, en sécurité dans son enveloppe protectrice, et pourtant perdu dans l’immensité. Mais ce pourrait être aussi une planète entière perdue dans l’espace.
En exposant régulièrement, de nombreux dialogues s'ouvrent avec des visiteurs. La discussion soulève souvent des interrogations profondes : des réflexions sur notre passage sur terre, nos traces, et notre disparition.

Les échos des visiteurs peuvent rejoindre ces sentiments qui, à travers les toiles, s’animent : peur, envie de liberté, renfermement sur soi, exaltation…
La peinture amorce ce dialogue. C’est la protagoniste de cette rencontre.

luc.vandeine@laposte.net